Accueil > Blog > Tendances du marché > Les ventes continuent de battre des records en novembre pour le marché immobilier à Montréal

Les ventes continuent de battre des records en novembre pour le marché immobilier à Montréal

07 déc. 2020

L’Île-des-Sœurs, le 3 décembre 2020 – L’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ) dévoile ses données pour le mois de novembre. Les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal sont établies d’après la base de données provinciale Centris des courtiers immobiliers.

Le nombre de transactions a atteint un niveau record pour un mois de novembre dans la RMR de Montréal, malgré la deuxième vague de la pandémie. Les ventes résidentielles ont augmenté de 32 % par rapport à novembre 2019.

« Nous observons également une hausse historique de 57 % de nouvelles inscriptions pour ce qui est des copropriétés sur l’île de Montréal, un sommet depuis que le système Centris des courtiers immobiliers compile les données de marché (2000) », souligne Charles Brant, directeur du Service de l’analyse du marché à l’APCIQ.

Faits saillants du mois de novembre

  • Hausse de 7 % des ventes sur une base cumulative depuis le début de l’année, par rapport à la même période en 2019.
  • Fortes progressions pour plusieurs marchés périphériques, notamment la Rive-Nord (+48 %), la Rive-Sud (+37 %), Laval (+34 %), Vaudreuil-Soulanges (+32 %) ainsi que sur l’Île de Montréal (+21 %). Toutefois, le secteur de Saint-Jean-sur-Richelieu marque le pas avec une hausse de seulement 3 % des ventes, attribuable à la chute record des nouvelles inscriptions sur ce marché depuis plusieurs trimestres.
  • À l’échelle de la RMR, les immeubles à revenus (plex 2-5 logements) ont connu la plus importante croissance des ventes (+34 %), suivis de près par les copropriétés (31 %) et les unifamiliales (+31 %).
  • Hausse marquée des inscriptions en vigueur pour la copropriété (+14 %) et les plex (+7 %), du jamais vu depuis 2012 et 2014, respectivement, pour un mois de novembre. Ceci est en contraste avec l’unifamiliale, toujours en forte baisse (-38 %).
  • Avec des conditions de marché toujours très à l’avantage des vendeurs, les prix médians continuent de connaître de très fortes augmentations pour l’unifamiliale (+23 %), alors qu’elles tendent à s’essouffler pour la copropriété et les plex (+9 %).


Retrouvez ici le contenu original
Partager

Sophie Shao Mei Ou

Courtier immobilier agréé DA

514 898-6088